agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

Madame de Villedieu (IHRIM - UMR 5317) Portails : www - étudiants - personnels Madame de Villedieu (IHRIM - UMR 5317)

Vous êtes ici : Accueil > Ressources > Notices biographiques, jugements, comptes rendus… > XVIIe siècle > Pavillon (Étienne)

Pavillon (Étienne)

 

 Œuvres d'Étienne Pavillon, de l'Académie françoise ; Considérablément augmentées dans cette Nouvèle Edition. Seconde Partie, Contenant les Poésies, Amsterdam, Zacharie Chatelain, 1747 :

  • p. 2 :


MADRIGAL

A (I) Mademoiselle DES JARDINS.

Je ne suis point le malheureux Lisandre ;
Je n'ai point lu (2) le Favori ;
Maradate à mes yeux n'est ni cruel ni tendre.
Serois-je bien vôtre Mari ?
Composons la dessus agréable Nouvèle.
Que Cupidon & sa Sequèle
Nous mètent la plume à la main !
Hélas ! pour vous marquer mon zèle,
Plût à ce même Amour qu'il vous la mit demain !


REMARQUES.
II. C'est sur l'Autorité de nôtre MANUSCRIT, que nous avons donné ces deux Madrigaux, aussi bien que quelques autres Pièces, qu'on trouvera dans la suite, & qui sont toutes peu dignes de Pavillon.
(I) Mademoiselle Desjardins.) Depuis Madame de Villedieu.
(2) Le Favori ; Comédie Héroïque de Madame de Villedieu.

  • p. 159-160 :
AU MESME. [Charpentier]
Sur sa Défense de la Langue Françoise.

Oui, je soutiens de que l'excellence
N'est que trop belle en tes Ecrits.
L'Ancien au Moderne abandonne le prix ;
Tu triomfes de l'Eloquence.
(I) Lucas eût du garder un long silence ;
(2) Bourzeis, craindre ta véhémence,
(3) Boileau, tes foudroïans mépris,
(4) Perrault, trembler sur ta science.
Mais laissons là les vains débats
Des Etrangers de l'Hipocrène.
J'ai le parti d'une double neuvaine
A te donner pour choix de leurs apas.
(5) Saintonge, Scuderi, (6) Des-Jardins, Deshoulières,
(7) Certain, en t'apuïant, feront briller ton nom.
Ces charmantes Beautés ne sont pas les dernières
Qui te préparent l'Hélicon.
Larmière la cadette, & l'afable (8) la Vigne,
La galante la Suse augmentent ce bonheur.
Enfin, pour comble de faveur,
La savante (9) le Febvre en croit ta plume digne.


REMARQUES.
(I) Lucas.) Le P. Lucas, Jésuite, Auteur d'une Harangue, de Monumentis latinè inscribendis.
(2) Bourzeis.) Amable de Bourzeis, de l'Académie Françoise, savant Théologien, qui se piquoit de Belles-Lettres & de Poësie.
(3) Boileau.) C'est le célèbre Despreaux.
(4) Perrault.) Charles Perrault, de l'Académie Françoise, Auteur du Paralelle des Anciens & des Modernes.
(5) Saintonge.) Dame de qui l'on a deux Volumes de Poësies & quelques Opera [sic].
(6) Des-Jardins.) Depuis Madame de Villedieu.
(7) Certain.) Demoiselle qui faisoit de jolis Vers, & jouoit excellemment du Clavecin.
(8) La Vigne.) Demoiselle connue par plusieurs Pièces de Poësie, & de qui l'on en a vu ci-devant une adressée à l'Auteur.
(9) Le Febvre.) Depuis, Madame Dacier.


Site Madame de Villedieu
Copyright © GRAC/VILLEDIEU 2007-



mise à jour le 14 janvier 2017


Université Lumière Lyon 2